Blog

Travailler chez Inoopa en 4 data
Travailler chez Inoopa en 4 data

Créée en 2016, la start-up Inoopa déborde d’ambitions et travaille de plus en plus à son internationalisation. Mais concrètement, travailler chez Inoopa, ça veut dire quoi ?

Working at Inoopa in 4 perspectives
Oui au peercoaching, non à l’individualisme
« Exit les gens toxiques avec un égo surdimensionné, on préfère valoriser l’intelligence collective », dixit Jean-Pol Boone le cofondateur d’Inoopa. Et bim, le ton est donné. Dans le secteur de la data, l’aventure ne fait que commencer. L’idée est donc de fonctionner en « peercoaching » ou coaching entre pairs : chacun partage ses compétences, se nourrit de celles des autres et, au final, c’est le volume global des connaissances de l’équipe qui se développe. « Nous apprécions les profils atypiques, curieux et audacieux, qui ne prétendent pas détenir la vérité et sont capables d’identifier des opportunités ». L’efficacité prend donc le dessus sur la vanité : le management, accessible, considère qu’il a aussi beaucoup à apprendre de ses collaborateurs.
Early birds and night owls welcome
Chez Inoopa, vous ne trouverez pas de pointeuse. « On ne regarde pas les horaires », affirme Thomas Nadaud, COO. Chacun a son mode de fonctionnement, son biorythme, comme on dit et la start-up est tout à fait prête à l’accepter. Vous êtes plutôt early bird ou night owl ? Pas de stress : les lève-tôt et les couche-tard sont bienvenus, en espérant qu’ils finissent par se croiser à la machine à café. Le plus important ? Que le job soit fait, et surtout bien fait. Le COO confirme : « notre objectif est de fournir de la qualité en travaillant avec des gens de qualité ».
Bureaux sans frontières
L’environnement de travail est un autre point important pour Inoopa. Les bureaux, dans un espace coworking à Bruxelles, ont été conçus pour être fun, inspirants et propices au bien-être. Mais pas d’obligation d’y venir 5 jours sur 7. « On travaille de plus en plus en remote et avec une équipe qui s’étend à l’international, explique Jean-Pol Boone. On aime l’idée du nomadisme professionnel : si nos collaborateurs souhaitent bosser au soleil et faire un plongeon dans l’océan lorsqu’ils coupent leur PC, pourquoi pas ? S’ils ont plus heureux comme ça, ils seront certainement aussi plus motivés ». Un des projets d’Inoopa est d’ailleurs de concevoir des containers, posés dans des champs de la région de Spa, dans lesquels les collaborateurs pourraient travailler en pleine nature et faire venir leur famille. Car pour Inoopa, l’équilibre vie privée/vie professionnelle doit aussi être préservé.
La question du sens
La mission d’Inoopa est très concrète : utiliser l’intelligence artificielle pour connaître précisément l’activité des entreprises. « De là, on peut faire une corrélation avec leur bilan carbone, leur dépendance à l’eau… Notre volonté est d’utiliser aussi la data à des fins de sensibilisation et de conscientisation », précise Jean-Pol Boone. Car la transition écologique fait partie des valeurs profondes d’Inoopa. Pour les dernières fêtes de fin d’année, les partenaires d’Inoopa ont échappé aux traditionnels goodies « made in China » pour recevoir…une parcelle de terre à Madagascar afin de participer à un projet de biodiversité.

Vous avez un profil sales, dev ou data scientist ? Les abréviations en anglais ne vous font pas peur et vous aimez le café ? Ce petit portrait d’Inoopa vous a plu ? Send us your CV!

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.